Sacrées sorcières


Auteur: Roald Dahl
Publié chez Folio junior

Ah ! Si les sorcières portaient vraiment de grandes robes noires, des chapeaux pointus, une verrue sur le nez et qu'elles se promenaient sur des balais magiques, les choses seraient tellement plus simples ! La réalité est beaucoup moins folklorique et beaucoup plus inquiétante, Roald Dahl nous l'apprend : les sorcières sont pratiquement impossibles à identifier dans une foule. Seuls de petits signes peuvent les trahir et il vaut mieux les connaître, car les sorcières n'ont qu'un but : éliminer les enfants qu'elles détestent ! Lorsque notre jeune héros se retrouve bien malgré lui caché dans une pièce où les sorcières tiennent leur congrès annuel, les choses risquent de mal tourner...


Voilà, j'ai enfin lu un Roald Dahl. Je suis une fan des adaptations de ses romans (Matilda, Charlie et la chocolaterie, James et la pêche géante). Son univers est riche et original.

Donc, j'ai commencé ce livre en espérant un coup de cœur et je n'ai pas été déçue!

C'est une chouette histoire de sorcières. Elles ont des griffes, des pieds carrés sans orteils, pas de cheveux et elles détestent particulièrement les enfants.

Elles veulent carrément débarrasser la Terre des enfants parce qu'ils sentent mauvais.

Les sorcières sont effrayantes, elles veulent changer tous les enfants en souris. Le petit garçon est très courageux et malin. Il se retrouve malgré lui plongé au cœur du plan des sorcières et fera tout pour leur barrer la route.

Les enfants seront plus vite effrayés par cette histoire que les adultes. Personnellement, j'ai trouvé cela amusant. C'est une façon originale de voir les sorcières.

C'est aussi une belle histoire entre une grand-mère et son petit-fils

L'auteur parle également de ses origines, la Norvège.

Donc, j'ai beaucoup aimé cette histoire et je pense lire d'autres livres de cet auteur. Une belle découverte.



"Tu ne sembles pas très bien comprendre que les sorcières ne sont pas de vraies femmes ! Elles ressemblent à des femmes. Elles parlent comme des femmes. Elles agissent comme des femmes. Mais ce ne sont pas des femmes ! En réalité, ce sont des créatures d’une autre espèce, ce sont des démons déguisés en femmes. Voilà pourquoi elles ont des griffes, des crânes chauves, des grandes narines et des yeux de glace et de feu. Elles doivent cacher tout cela, pour se faire passer pour des femmes."

2 commentaires: